Dix mots à écouter

Depuis 2013, l’Atelier de l’Exil participe avec deux classes jurassiennes à l’opération « Dix-moi dix mots », dans le cadre de la semaine de la langue française et de la francophonie.
En 2015 une classe de York House School de Vancouver s’est jointe au projet.

Objectifs du projet :

– jouer avec des mots, en français, travailler le sens, le son
– explorer ces mots comme des terrains d’aventure
– travailler sur le bonheur d’utiliser le langage
– traduire les mots sélectionnés dans les langues parlées du quartier
– faire entendre d’autres langues parlées dans notre région, langues de France et d’ailleurs.
– assembler autour d’une action des gens de culture et de langues différentes, et mettre en valeur chaque langue.
– autour d’une aventure culturelle, favoriser la mixité sociale.

 


Dixàécout       2015 (1)         2015 (2)      2014


Un jour, à Biribi, un petit prince s’enlivrait à tire-larigot: poésie, aventure, histoire, philosophie…
Il s’enlivrait tant et tant qu’il en devint complètement timbré: il réfléchissait, et voulait changer l’ordre des choses.
Son ministre, c’était un hurluberlu sinistre de première catégorie, lui sonna les cloches.
– Prince chéri, cessez ces fariboles. Ce tohu-bohu de livres est assourdissant.
– Assourdissant, j’en conviens, répondit le prince, mais regardez comme tout le pays est ambiancé.
– Trop d’ambiance nuit.
– Ce charivari nous étourdit et nous envole!
– Il faut garder la tête froide.
– Tous mes sujets ne font que de lire, et de relire, ils vont et viennent en zigzag, le nez plongé dans un ouvrage!
– Il faut cesser de lire, redevenir sérieux, être à l’heure, sérieux, travailler, sérieux, compter ses sous, sérieux, économiser, sérieux, spéculer, sérieux,…
– Silence, dit le prince, vous devenez complètement ouf. Retournez compter vos sous et laissez-nous nous enlivrer, nous enlivrer, nous enlivrer.  

(classe de l’école de Courlaoux)


mon premier est un pronom relatif
mon second rappelle le chant d’une cocotte minute
mon tout définit le nain de jardin
kitsch
mon premier est un appel au secours
mon deuxième est masculin
mon troisième n’est pas une fille
mon quatrième est le cri de la vache
mon tout, mon tout, mon tout, mon tout est un mélange
amalgame
vient de l’arabe, comme alambic, alcool, oasis, djinn, fakir et épinard, ramdam, tigre et zénith.
(école François Rollet)